La French Tech c'est quoi ?

La French Tech, c’est l’ensemble de l’écosystème des startups françaises. C’est aussi une initiative publique innovante au service de tout cet écosystème, portée par le Ministère de l’Economie.

Retour

Comprendre la French Tech

La “French Tech” est une marque collective et ouverte qui désigne l’ensemble de l’écosystème des startups françaises, qu’elles soient en France ou à l’étranger.

Elle réunit bien sûr les entrepreneurs, mais aussi tous les acteurs qui les soutiennent dans la création et le développement de leur activité tels que les investisseurs, ingénieurs, designers, développeurs, associations, médias, instituts de recherche, opérateurs publics, etc.

Une startup est une jeune entreprise, avec une ambition internationale et dont le modèle économique lui assure une croissance forte et rapide (ou qui est en recherche d’un tel modèle).

Les start-up accélèrent l'innovation dans tous les secteurs d’activité et leur valeur repose toute ou partie sur le numérique.

La vision et mission de l’initiative French Tech

La conviction au départ de l’initiative French Tech est que les futures startups à succès permettront de générer de la valeur économique et des emplois en France.

La French Tech aspire ainsi à placer la France parmi les grandes startups nations, en soutenant toutes les startups nationales pour leur permettre de devenir de véritables Techs Champions à l’international !

Pour mieux les accompagner, l’initiative French Tech vise aussi renforcer la lisibilité et la cohérence des actions publiques en faveur des startups.

Les interlocuteurs French Tech

Fin 2013, le Gouvernement prend l’initiative de créer La French Tech, mais il ne s’agit pas d’une nouvelle administration ou d’un nouvel outil public. Sa philosophie :

  • s’appuyer sur les initiatives existantes,
  • les mettre en valeur et renforcer leur lisibilité au travers de la bannière commune « French Tech »
  • et promouvoir une ambition partagée entre tous les acteurs pour un effet boule de neige.

Au niveau national

L’Initiative French Tech fin est portée par une petite équipe, la Mission French Tech, qui travaille étroitement avec les Directions des Ministères de l’économie et des finances (Direction générale des entreprises, Direction générale du trésor), des Affaires Etrangères et avec le Commissariat Général à l’Investissement.

Elle s’appuie également sur des partenaires fondateurs que sont les opérateurs nationaux : la Caisse des dépôts, Bpifrance et Business France.

Au niveau local

Localement, la French Tech s’appuie sur des acteurs de proximité qui ont démontré leur action en faveur des startups. Ceux-ci ont été désignés au travers de différentes vagues de labellisation et fédèrent l'ensemble des acteurs d'un territoire pour permettre aux startups d'accéder aux ressources dont elles ont besoin à proximité : accélérateur, business angel, financements publics, recrutement, etc. Les startups sont ainsi accompagnées par les acteurs de leur écosystème, pas directement par la Mission French Tech.

Sur l’aire toulonnaise, c’est l’association TVT Innovation qui, depuis 2015, est l’acteur opérationnel pour la French Tech.

 

 

La French Tech en action

La French Tech organise son action autour de ses trois objectifs au services des startups du territoire :

   

Fédérer

Fédérer l'ensemble des acteurs d'un territoire pour permettre aux startups d'accéder aux ressources dont elles ont besoin à proximité : accélérateur, business angel, financements publics, recrutement, etc.

 

Accélérer

Faciliter l’accès aux outils de croissance tels que la Bourse French Tech ( financement d’amorçage pour lancer sa startup opéré par Bpifrance) ou le PASS French Tech (offre premium pour les entreprises en hyper-croissance).

 

Rayonner

Permettre aux startups de s’exporter à l’international via un accès aux grands événements techs internationaux, un réseau de French Tech Hubs (22 communautés French Tech labellisées à travers le monde) et des outils dédiés (French Tech Ticket, French Tech Visa).

plus d'infos sur la french tech

Pour mieux comprendre la French Tech